Conseils pour attirer la faune utile dans son jardin

Les bestiaux sont des amis discrets au jardin. Oiseaux, batraciens, reptiles, insectes, chacun possède un rôle indispensable au fleuriste, en se nourrissant d’insectes ravageurs et autres vermines. Afin de rendre votre enclos affable pour cette biodiversité, quelques agencements simples peuvent suffire comme l’aménagement de haies diversifiées, l’installation de nichoir à insectes et de murette de pierres sèches. 

L’aménagement de haies diversifiées

Les haies vivaces, en plus de leur fonction occultant et défensive, assurent la protection du jardin contre les vents dominants. Elles aident à engendrer un microclimat favorable à l’agriculture et aux animaux. Dans les haies bariolées nichent de nombreux oiseaux. D’innombrables petits bestiaux trouvent refuge à leur base. Lorsqu’elles sont composées d’arbrisseaux variés dont l’éclosion et la fructification se graduent sur une longue durée, les haies constituent une source de subsistance non négligeable pour les oiseaux. C’est surtout le cas en saison hivernale, par les baies corpulentes qu’elles leur fourniront. Les oiseaux pourront y nicher et effectuer leur reproduction à leur abri. Certains arbustes comme le buddleia, le lilas, le berbéris et le viburnum tinus (laurier tin) attireront les insectes pollinisateurs et butineurs. Les arbrisseaux désuets qui composent certaines d’entre elles grâce à la chute de leurs feuilles d’automne sont une source d’humus. Les feuilles mortes sont, en effet, consommées et assimilées par des bactéries et insectes auxiliaires, avant d’être rejetées sous forme de fumier riche en minéraux indispensables à la reviviscence des sols. Pour un parfait aménagement de haies dans votre jardin, www.reves-et-jardins.fr est un professionnel en la matière. Faites-vous aider par l’un des experts de ce professionnel du jardin en permaculture.

L’installation de nichoir à insectes

Si vous êtes un bon bricoleur, vous pouvez construire un nichoir pour les insectes. Vous pouvez vous faire aider par les nombreux plans disponibles sur Internet. Ces tanières favoriseront la biodiversité locale en attirant des insectes bénéfiques pour l’enclos. Composé de nombreux compartiments dissemblables, garnis de matériaux naturels (tiges de bambous, brique, paille, bûches percées de petites cavités, petites branches…), le faitage sera établi dans un emplacement calme. Choisissez, pour cela, un lieu éloigné des passages, à l’abri des vents violents (par exemple, en fond de jardin), à côté des arbres fruitiers, d’un massif de fleurs ou du verger qui pourvoira aux habitants toute la subsistance nécessaire. En échange de l’abri, les coccinelles mangeront vos pucerons. De même, une fois adultes, les larves d’hyménoptères vont assurer la pollinisation des arbres fruitiers, une assurance d’une bonne fructification. De nombreux insectes indispensables viendront incessamment coloniser votre maison.

Le montage d’une murette de pierres sèches

Des agencements plus autochtones peuvent autant convenir à la faune, meilleur allié de l’horticulteur. Parmi ceux-ci, il y a le montage de muret de pierres sèches. Des amas de bois installés çà et là dans le fond de l’enclos serviront d’habitations aux hérissons, grands consommateurs de limaces et d’escargots. Associé à des feuilles mortes et des brindilles, cet amas attirera en saison hivernale des insectes comme les cloportes, les coccinelles et les pince-oreilles qui mangent les pucerons. Les grenouilles et les crapauds viendront aussi s’y réfugier si le monceau de bois n’est pas trop distant d’un point d’eau. En outre, une murette de pierres sèches avec ses diverses cavités ombreuses sera une tanière accueillante pour maints petits animaux. Malheureusement, bien qu’elles aient été très courantes au siècle passé, ces maisonnettes sont tombées en désuétude. Pourtant, elles représentent un biotope intéressant où s’établit une multitude de bestiaux utiles à l’enclos. Les plus petits trous dissimulés par d’herbacées vivaces sont la tanière fraîche et idéale des araignées et insectes. Les sauriens comme la couleuvre et le lézard aiment passer la nuit dans la touffeur amoncelée par les pierres antédiluviennes. Vous y trouverez aussi des petits mammifères comme les belettes, les mulots et parfois des oiseaux cavernicoles. Un simple lierre escaladant le long d’un mur de votre habitation, outre son allure design indéniable, formera une gîte de choix pour les petits insectes auxiliaires et lézards.

 

Conseils de pro pour débuter le jardinage !
Récupérer l’eau de pluie, ce qu’il faut savoir !